Un bébé secoué par son beau-père: «Elle souffrira de séquelles à vie»

Un bébé secoué par son beau-père: «Elle souffrira de séquelles à vie»
Ph. Pexels

Née en février 2022, Emma* avait neuf semaines au moment des faits. Sa mère l’avait confiée à son compagnon, un homme âgé de 26 ans. Alors qu’Emma pleurait, le jeune homme l’a secouée pour qu’elle se taise.

Transportée à l’hôpital d’Amiens, Emma ne respirait presque plus. Son petit corps était tout mou. Elle était livide et avait des bleus sur les joues. Autant de symptômes du syndrome du bébé secoué. Aujourd’hui, la fillette souffre de séquelles neurologiques irréversibles.

Suite à cet acte de maltraitance, l’homme a été condamné ce lundi par le tribunal de Compiègne à dix-huit mois de prison ferme. Quant à l’enfant, elle a été placée chez ses grands-parents.

Des violences antérieures ?

Lors du procès, Me Murielle Bellier, qui défend les intérêts de l’enfant, a laissé entendre qu’elle suspectait également des faits de violence antérieurs. « J’ai un sentiment amer. Je ne sais pas tout ce qui est arrivé à cette petite fille. Certaines ecchymoses sont plus anciennes », a déclaré l’avocate.

Lorsqu’Emma a été secouée par son beau-père, « Son cerveau a tapé sur la boîte crânienne. Et elle aura des séquelles à vie », poursuit-elle. « Elle a un œil qui part dans tous les sens, a encore une hémorragie rétinienne, sa tête ne tient pas au tronc et a une jambe qui trésaille. Elle sursaute au moindre bruit, ce qui me fait penser qu’elle a subi d’autres violences… »

Chaque année, des dizaines de nourrissons sont victimes du syndrome du bébé secoué. Parmi eux, un enfant sur 10 en décède et près de 50 % sont handicapés à vie.

*Prénom modifié