Un attentat terroriste déjoué de peu à Liverpool: David a enfermé son passager dans le taxi juste avant que tout explose

Un attentat terroriste déjoué de peu à Liverpool: David a enfermé son passager dans le taxi juste avant que tout explose
Ph. Twitter

Une personne est décédée et une autre a été blessée sans que son pronostic vital ne soit engagé, à la suite de l’explosion d’une voiture devant un hôpital de Liverpool, en Angleterre, a indiqué dimanche la police locale. Si les autorités avaient écarté la piste terroriste dans un premier temps, trois hommes ont ensuite été arrêtés « en vertu de la loi sur le terrorisme ».

Au lendemain des faits, la presse britannique met de l’ordre dans cette histoire qui aurait pu coûter la vie à de nombreuses personnes sans l’héroïsme du conducteur du véhicule, qui s’avère être un taxi. David Perry, père de deux enfants, aurait embarqué un passager, qui lui a demandé de l’emmener à la cathédrale anglicane de Liverpool, où le personnel militaire, les anciens combattants et les familles des victimes des conflits récents s’étaient rassemblés pour une messe d’hommage.

Une situation anormale

C’était en effet le « Remembrance Day » partout dans le Royaume-Uni, ce qui a d’abord perturbé les plans de l’individu, puisque de nombreuses routes étaient bloquées. Celui-ci a donc demandé d’être déposé devant le « Women’s Hospital ». « C’était un peu avant 11h00. David avait remarqué que son passager semblait nerveux et chipotait beaucoup à sa tenue au niveau d’une sorte de lumière. La situation n’avait pas l’air normale. Je ne sais pas comment il a fait, mais en une fraction de seconde, il est sorti de son véhicule qu’il a vérouillé, juste avant que l’explosion ne retentisse », explique un ami du conducteur.

Confirmation des autorités

Un peu partout en Angleterre, on loue désormais le nom de David qui a agi de façon courageuse et héroïque. L’explosion a été qualifiée ce lundi d’« incident terroriste » par la police antiterroriste en charge de l’enquête.

Lors de la conférence de presse, Russ Jackson, en charge de la police antiterroriste de la région, a ajouté qu’un quatrième homme, âgé de 20 ans, avait été arrêté lundi, et que la bombe artisanale qui avait explosé dans le taxi, y mettant le feu, avait été « fabriquée » et apportée dans le véhicule par le passager.