Un Américain accusé d’avoir tué sa femme durant un safari pour toucher l’argent de son assurance-vie

Un Américain accusé d’avoir tué sa femme durant un safari pour toucher l’argent de son assurance-vie
Ph. Facebook

Aux États-Unis, un dentiste est accusé d’avoir tué sa femme lors d’un safari qu’ils faisaient en Zambie il y a cinq ans. À l’époque, ils s’étaient rendus sur place pour chasser le léopard, mais lorsqu’un coup de feu a retenti dans leur cabine, les gardes-chasse ont découvert le corps inerte de Bianca, l’épouse du Dr Lawrence Rudolph. Celui-ci avait affirmé qu’il était aux toilettes quand sa femme s’est accidentellement tirée dessus, alors qu’elle faisait les bagages. La police zambienne avait alors conclu à une mort accidentelle, et le mari était rentré aux États-Unis.

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais un proche de Bianca a signalé au FBI qu’il considérait cette mort comme suspecte. En effet, le dentiste entretenait une relation avec une autre femme, qu’il a continué de voir à son retour aux États-Unis. Lawrence et Bianca n’étaient manifestement pas heureux ensemble, mais ne demandaient pas pour autant le divorce.

Un plan parfaitement orchestré ?

Les autorités ont, en plus, découvert que le dentiste possédait sept polices d’assurance-vie différentes pour sa femme à travers les Etats. Au total, sa mort permettait à Lawrence Rudolph de toucher 4,8 millions $, soit 4,18 millions €.

Le FBI a donc décidé de procéder à l’arrestation du dentiste en décembre dernier, pour meurtre à l’étranger et fraude électronique dans le Colorado. Il nie jusqu’à présent les allégations du FBI et affirme qu’il s’agit là d’une chasse aux sorcières. Il risque une peine de 20 an d’emprisonnement s’il est reconnu coupable.