Un allié clé de Vladimir Poutine prévient: «Nous pourrions détruire les pays de l’Otan en une demi-heure»

Un allié clé de Vladimir Poutine prévient: «Nous pourrions détruire les pays de l’Otan en une demi-heure»
Ph. AFP

La guerre en Ukraine est avant tout une guerre de communication et à ce jeu-là, la Russie a décidé de régulièrement rappeler la menace nucléaire qui pèse sur le monde et sur tous les pays de l’Otan. Ce dimanche, Dmitry Rogozin, actuel chef de l’agence spatiale du Kremlin, n’a pas hésité a indiqué en conférence de presse que la menace était bel et bien présente : « Dans une guerre nucléaire, tous les pays de l’Otan seraient détruits en une demi-heure. »

« Mais nous ne pouvons pas nous le permettre, car des échanges de frappes nucléaires affecteraient l’état de notre Terre. Nous devons donc battre notre ennemi économiquement et militairement avec des armes plus conventionnelles », a poursuivi ce proche allié de Vladimir Poutine, qui était vice-premier ministre par le passé.

Une solidarité nécessaire

Depuis plusieurs jours, des rumeurs parlent d’une mobilisation totale pour la Russie, qui a déjà essuyé de lourdes pertes depuis le 24 février dernier. « La victoire est possible seulement si tout le pays est solidaire avec l’armée. L’industrie doit être immédiatement contrainte de servir nos ambitions militaires », a-t-il indiqué à ce propos.

Chose plus étonnante dans le discours de ce Russe de 61 ans, il a contredit Vladimir Poutine : « Nous ne combattons pas les nazis en Ukraine. Nous libérons l’Ukraine de l’occupation de l’Otan et repoussons le pire des ennemis, loin de nos frontières occidentales. »