Un ado de 12 ans poignardé à mort par son camarade de classe: «J’ai fait quelque chose de mal»

Un ado de 12 ans poignardé à mort par son camarade de classe: «J’ai fait quelque chose de mal»
Ph. JutsGiving

Le 12 décembre 2020, le corps de Roberts Buncis, un jeune garçon de 12 ans, avait été découvert dans la zone boisée d’Alcorn Green à Boston, dans le Lincolnshire. La victime avait échangé des messages sur Facebook avec l’accusé quelques heures avant de trouver la mort, rapportent le Daily Mail et Sudinfo.

« Il a été soumis à une attaque brutale et prolongée avec un couteau », a expliqué le procureur. « Il a été poignardé à la tête, au dos, au cou, au torse, aux jambes et aux bras et ces blessures ont inévitablement entraîné sa mort. Nous affirmons que l’accusé a attiré Roberts hors de son domicile, aux premières heures du 12 décembre de l’année dernière, dans cette zone boisée proche où son corps a finalement été retrouvé. »

« J’ai fait quelque chose de mal »

La cour a appris que le jeune homme avait ensuite envoyé des messages à d’autres amis sur Facebook Messenger, admettant que « les choses avaient mal tourné. » « Ce n’était pas censé se passer comme ça » et « Frère, j’ai fait quelque chose de mal », a-t-il notamment écrit.

La maison de l’accusé a été fouillée. Dans le jardin, sous un pot, se trouvait un couteau sur lequel il y avait le sang de Roberts et de l’accusé. Un haut Nike a été retrouvé partiellement brûlé et dans la poche de ce haut se trouvaient des gants en latex couverts du sang de l’accusé. L’ADN de Roberts a également été trouvé sur ces gants.

« En septembre de l’année dernière, il a envoyé un message disant qu’il était jaloux de l’accusé et qu’il allait le poignarder », a précisé le procureur en tentant de donner un mobile à ce meurtre. « C’était une attaque planifiée contre Roberts mais peut-être qu’il ne voulait pas aller aussi loin, peut-être que si, nous ne le saurons jamais. » Pour le moment, le jeune continue de nier le meurtre. Le procès est toujours en cours.