Twitch lance de nouvelles fonctionnalités pour tenter d’endiguer les problèmes de haine

Twitch lance de nouvelles fonctionnalités pour tenter d’endiguer les problèmes de haine
AFP / M. Bureau

La fin du harcèlement sur Twitch ? Pas forcément, mais en tout cas on se rapproche d’un monde plus agréable pour les streamers et leurs spectateurs. Twitch vient d’annoncer l’ajout de nouveaux outils de vérification pour lutter contre les différentes formes de harcèlement sur la plateforme. Une annonce particulièrement attendue après la grève survenue le 1er septembre dernier et le flot d’abus que les streamers reçoivent au quotidien, principalement ceux issus de minorités.

Cette annonce fait suite au flot d’abus que les streamers, principalement issus de minorités ou de communautés marginalisées, ont reçu. Deux hashtags, « #DoBetterTwitch » ou « #AdayOffTwitch », ont obtenu un écho important dans la communauté.

Les « trolls » encore trop présents

Un « raid » est une fonctionnalité de Twitch qui permet aux streamers d’envoyer leurs spectateurs sur la chaîne de quelqu’un d’autre lorsqu’ils sont hors ligne. Une fonction normalement utilisée pour stimuler une chaîne que l’on apprécie. Mais dans le cas d’un raid haineux, un utilisateur abuse de cette fonctionnalité avec des bots – de faux utilisateurs qui peuvent être programmés pour regarder une chaîne ou taper dans un chat – pour submerger la section chat d’un streamer de messages nauséabonds.

La plateforme de streaming a déclaré qu’elle espérait que les nouvelles mesures permettraient de « réduire le nombre de chaînes » touchées par les abus. Ces mesures sont disponibles dans la rubrique dédiée à la modération pour les streamers. Les vidéastes disposeront d’un choix pour imposer la vérification via adresse e-mail ou numéro de téléphone.

Pour empêcher les utilisateurs de contourner d’une façon ou d’une autre ces nouveaux outils, Twitch permet de lier un numéro de téléphone à cinq comptes. Au premier écart sur l’un des comptes, les cinq se retrouveront bannis. Impossible donc de passer d’un compte à un autre, à moins de posséder plusieurs numéros de téléphone ou recréer un mail. Et c’est réellement une bonne nouvelle pour la plateforme, car les « trolls » y occupent une part encore trop importante.