Terrible accident à Lille: un chauffard en état d’ébriété aurait brûlé un feu rouge avant de percuter une voiture de jeunes

Terrible accident à Lille: un chauffard en état d’ébriété aurait brûlé un feu rouge avant de percuter une voiture de jeunes
Capture d’écran vidéo VDN

Ce jeudi, vers 2 h du matin, trois jeunes gens sont dans un appartement de la rue de Valmy à Lille, à l’arrière du palais des Beaux-Arts, lorsqu’une violente collision se produit à quelques mètres, à l’angle de la rue Gauthier-de-Châtillon, rapportent nos confrères de La Voix du Nord. Les trois garçons descendent aussitôt, et découvrent deux véhicules accidentés, une C4 et une 307, cette dernière gisant sur le toit, sur le trottoir. « On a appelé les pompiers, expliquent-ils. On a aidé à ouvrir les portes. Ceux qui le pouvaient commençaient à sortir, sauf un qui est resté coincé. »

Au total, on compte deux occupants dans la C4 et trois dans la 307, tous jeunes. Le SAMU envoie deux équipes et les pompiers, d’importants moyens des casernes de Lille-Littré, Malus et Bouvines, dont quatre ambulances et un véhicule de désincarcération, sous la direction d’un officier du centre de secours de Littré.

Un passager désincarcéré

Dans la Peugeot retournée, le passager restant doit être désincarcéré. Il est sorti vers 2 h 30 par le coffre, après avoir d’abord été médicalisé par les médecins du SAMU directement dans la carcasse. Il est finalement pris en charge dans une ambulance, dans un état grave. Il est âgé d’une vingtaine d’années. Dans le même temps, un deuxième blessé grave du même âge, qui provenait de la C4, est hospitalisé. Ainsi que deux autres victimes, dans un état moins inquiétant.

Un feu rouge brûlé?

Les observations sur place permettent de constater que la C4 a violemment embouti la 307 par le flanc droit. Une enquête a été ouverte, avec l’hypothèse, selon nos informations recueillies dans la journée, d’un feu rouge brûlé par la Peugeot. Le conducteur de la C4, lui, a été interpellé et placé en garde à vue, après un résultat positif au détecteur d’alcoolémie. Il a été libéré ce jeudi après son audition. L’enquête se poursuit en préliminaire et son véhicule a été saisi.