Sarah reçoit une lettre anonyme de ses voisins: «cette menace, c’est horrible, j’en ai pleuré»

Sarah reçoit une lettre anonyme de ses voisins: «cette menace, c’est horrible, j’en ai pleuré»
Ph. Facebook

Sarah Ogborne, une jeune femme de 35 ans, venait de reprendre son fils Leo à l’école quand elle est rentrée chez elle et est tombée sur un message surprenant, une lettre anonyme signée par « les voisins ».

Les voisins de Sarah se plaignaient dans cette lettre de son chien, qui selon eux ne cesse d’aboyer. « S’il vous plaît, pouvez-vous faire taire votre chien ? Aboiement, aboiement, aboiement… chaque fois que vous le quittez. En tant que voisins, nous signalerons désormais cela comme un problème de bruit à la commune », écrivent-ils dans la lettre adressée à Sarah.

« Cela m’a vraiment bouleversée »

Quand elle est tombée sur ce mot, l’estomac de Sarah s’est retourné, explique-t-elle dans les colonnes du Sun. « Comment veulent-ils exactement que je le fasse taire ? Lui fermer la bouche avec du ruban adhésif ? », déplore la jeune femme, qui ne quitte l’appartement que quelques minutes par jour pour aller chercher son fils à l’école. « Cela m’a mise en colère. La menace de me le faire enlever est comme un coup de poing dans le ventre. C’est horrible. Cela m’a vraiment, vraiment bouleversée et j’ai pleuré », confie Sarah.

« Il panique »

Max, le chien de Sarah, souffre d’anxiété quand sa maîtresse part. Et ce encore maintenant, après 13 ans de vie commune. « Max est sourd, devient aveugle et il souffre aussi de démence, c’est un vieux chien. Quand je suis à la maison, il n’aboie pas. Quand nous sommes dehors, il déteste ça. Parce que nous avons eu le long confinement et qu’il a l’habitude que nous soyons constamment dans la maison, il passe en mode panique quand la maison est vide », ajoute Sarah. « Il aboie et je comprends que cela puisse être ennuyeux, c’est pourquoi je prends des mesures pour m’assurer qu’il ne peut pas vraiment être entendu. Ils prétendent qu’il aboie constamment mais ce n’est pas le cas », explique encore la trentenaire.

Sarah explique que les voisins qui lui ont écrit la lettre ont pris soin de l’envoyer par la poste, afin de s’assurer que personne ne les voit en train de la déposer dans la boîte de Sarah. « Ce n’est certainement pas mes voisins d’à côté car ce sont mes amis. J’aurais préféré qu’ils viennent me parler pour qu’on puisse s’expliquer sur la situation. J’aurais expliqué que je ne suis absente que très peu de temps sur la journée », témoigne Sarah, qui a publié une photo du mot sur Facebook. « Seuls les lâches envoient des notes anonymes », « quels salauds vous avez comme voisins », ont commenté des utilisateurs du réseau social.