Poutine pourrait officiellement déclarer la guerre à l’Ukraine le 9 mai

Poutine pourrait officiellement déclarer la guerre à l’Ukraine le 9 mai
AFP / Sputnik

La Russie ne cherche pas à terminer la guerre en Ukraine le 9 mai, a assuré son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. L’annonce lundi d’une victoire dans le Donbass, où les forces russes concentrent actuellement leurs efforts, ne semble pas non plus probable. Dès lors, que contiendra le discours de Vladimir Poutine, à cette date connue comme le « Jour de la Victoire » en Russie ?

Selon CNN, citant des hauts responsables américains et occidentaux, Vladimir Poutine pourrait officiellement déclarer la guerre à l’Ukraine dès le 9 mai.

Concrètement, cette déclaration lui permettrait de mobiliser ses réservistes, mais aussi de recruter les conscrits. Autrement dit, de mobiliser un nombre beaucoup plus important de soldats, et ce sur une plus longue durée.

La fin de l’« opération spéciale » ?

Le 9 mai est connu sous le nom de « Jour de la victoire » en Russie. Les célébrations commémorent la victoire du pays face au régime nazi. Chaque année, un grand défilé militaire est organisé sur la Place Rouge de Moscou, suivi d’un discours présidentiel. Dans le contexte de la campagne militaire russe en Ukraine, que Poutine justifie par la « nécessité de dénazifier » l’Ukraine, cette journée prendra une dimension supplémentaire.

Les analystes ont d’abord estimé que le conflit pourrait prendre fin à cette date (ce que la Défense russe a formellement démenti). Mais aujourd’hui, plusieurs jugent plus probable que Poutine profite de ce speech pour faire une déclaration de guerre officielle.

Pour se justifier, Poutine serait alors contraint de changer de discours. Exit l’« opération militaire spéciale » en Ukraine en vue de la « dénazification » de ce pays. « Je pense qu’il va essayer d’abandonner son ‘opération spéciale’ », a déclaré le secrétaire d’État à la défense britannique, Ben Wallace. « Il a préparé le terrain pour pouvoir dire ‘regardez, c’est maintenant une guerre contre les nazis, et ce dont j’ai besoin, c’est de plus de monde. J’ai besoin d’une mobilisation de masse en Russie’ ».

« Je ne serais pas surpris s’il déclarait que la Russie est désormais en guerre avec tous les nazis du monde » suggère encore Ben Wallace. Autrement dit, si la Russie déclarait la guerre non pas uniquement à l’Ukraine mais à l’OTAN.

Un discours, plusieurs options

Mais déclarer la guerre et mobiliser réservistes et conscrits, cela laisse aussi entendre que les forces russes sur le terrain sont en train d’échouer dans leur effort de guerre. Que la défense ukrainienne est plus forte que prévu et que les objectifs militaires russes n’ont pas été atteints. Dans ce cadre, Poutine irait-il jusque-là ?

Les renseignements américains estiment qu’outre une déclaration de guerre, Poutine étudierait trois options : annoncer l’annexion des territoires de Louhansk et Donetsk à l’est ; annoncer une poussée majeure à Odessa dans le sud ; ou déclarer avoir pris le total contrôle dans la ville portuaire de Marioupol.

Moscou a annoncé un bilan officiel d’un millier de morts parmi ses soldats. L’Ukraine affirme que les pertes de la Russie sont beaucoup plus élevées. Selon des estimations occidentales, au moins 10.000 soldats russes auraient perdu la vie depuis le début du conflit.