Poutine estime que l’Occident veut détruire la Russie et lance une mobilisation partielle

Poutine estime que l’Occident veut détruire la Russie et lance une mobilisation partielle
Sipa USA

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi une « mobilisation partielle » des Russes en âge de combattre, ouvrant la voie à une escalade majeure dans le conflit en Ukraine. Cette mobilisation partielle est effective à partir d’aujourd’hui et fait suite à une proposition du ministère russe de la Défense.

300.000 réservistes concernés

« J’estime nécessaire de soutenir la proposition (du ministère de la Défense) de mobilisation partielle des citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi (…) et qui ont une expérience pertinente », a déclaré M. Poutine dans une allocution télévisée enregistrée. « Le décret sur la mobilisation partielle est signé » et entrera en vigueur « aujourd’hui », a ajouté le président russe. « Nous ne parlons que de mobilisation partielle », a souligné le président russe, alors que des rumeurs sur une mobilisation générale couraient ces dernières heures. Celle-ci concernera 300.000 réservistes, a annoncé dans la foulée le ministère russe de la Défense.

La Russie prête à utiliser « tous ses moyens » pour se « protéger »

Dans son discours, Poutine a accusé l’Occident de vouloir « affaiblir et détruire » la Russie et de transformer les Ukrainiens en « chair à canon », indique encore l’agence de presse Tass. Selon le président russe, l’Occident ne voudrait pas d’une solution pacifique en Ukraine et a fait pression sur Kiev pour que le pays prenne les armes.

La Russie est prête à utiliser « tous ses moyens » de défense, y compris nucléaires, pour se « protéger », a averti mercredi le président russe Vladimir Poutine.

« Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple », a affirmé le président russe dans une allocution télévisée enregistrée. « Ce n’est pas du bluff », a-t-il mis en garde, après avoir accusé l’Occident de vouloir « détruire » la Russie.