«Personne ne m’aime»: les horribles derniers mots d’un enfant de six ans avant d’être tué par son père et sa belle-mère

«Personne ne m’aime»: les horribles derniers mots d’un enfant de six ans avant d’être tué par son père et sa belle-mère
Ph. Facebook

C’est un procès qui fait beaucoup parler de lui en Angleterre. Thomas Hughes, 29 ans, et Emma Tustin, 32 ans, sont accusés du meurtre du petit Arthur Labinjo-Hughes, six ans et fils de M. Hughes. Lors du procès mardi, les policiers ont apporté une vidéo édifiante au tribunal. Sur cette dernière, on peut voir l’enfant se débattre avec sa couette quelques heures avant de mourir. « Personne ne m’aime » et « personne ne va me nourrir », peut-on l’entendre dire, en pleurs.

Le petit Arthur a finalement trouvé la mort le 16 juin dernier. L’autopsie a montré que le garçon était mort d’un trauma crânien infligé par un adulte. La tête d’Arthur a probablement été frappée à plusieurs reprises contre une surface dure. Les médecins ont également découvert une grande quantité de sel dans son organisme, l’équivalent de six cuillères, soit la plus haute quantité jamais vue par les médecins. Selon les forces de l’ordre, Thomas Hughes a attendu 13 minutes avant d’appeler les secours. À l’heure arrivée, il était déjà malheureusement trop tard.

En plus d’avoir été abusé physiquement (on a retrouvé 130 ecchymoses sur son corps), Arthur a également subi des actes de torture mentale. Il aurait été isolé « jusqu’à 14 heures par jour » et privé de lit, de nourriture et de vêtements propres, selon The Sun. Le pyjama qu’on peut apercevoir dans la vidéo est d’ailleurs le seul vêtement qu’il a porté les cinq derniers jours avant son décès.