Panique à bord: les passagers reçoivent des images de crash aérien, l’avion doit faire demi-tour

Panique à bord: les passagers reçoivent des images de crash aérien, l’avion doit faire demi-tour
Ph. Unsplash

« Les neuf personnes arrêtées, originaires d’un village du nord d’Israël, sont soupçonnées d’avoir diffusé des images de catastrophes aériennes dans un avion, ce qui a provoqué la panique à bord et retardé le décollage de plusieurs heures », a indiqué la police dans un communiqué mardi.

Les suspects ont «  utilisé la fonctionnalité Airdrop, propre aux appareils Apple, pour envoyer » des photos et vidéos de crashs aériens à d’autres passagers qui se trouvaient à bord de l’avion, a affirmé le porte-parole de l’autorité aéroportuaire israélienne (IAA), Ofer Lefler.

Alors qu’il était prêt à décoller, l’avion a été contraint de retourner au terminal. Exploité par le transporteur aérien turc AnadoluJet, il a finalement pu décoller mardi avec quatre heures de retard, a précisé l’IAA.

« Menace terroriste » ?

« Les neuf suspects sont en train d’être interrogés », indique la police, affirmant que « la diffusion de ces images pouvait être interprétée comme une menace terroriste ».

Le 29 avril, une famille américaine avait déclenché la panique à l’aéroport international Ben Gourion le 29 avril après la découverte dans leurs bagages d’un obus non explosé qu’ils comptaient ramener chez eux comme souvenir de vacances, avait indiqué l’IAA.