Né prématurément sur l’autoroute, un bébé perd la vie deux jours plus tard

Né prématurément sur l’autoroute, un bébé perd la vie deux jours plus tard
AFP

Le 12 septembre dernier, Magali, enceinte de six mois, ressent des contractions. Ses premiers mois de grossesse ont été compliqués. Elle avait déjà été hospitalisée pendant plusieurs semaines à cause de saignements. Son compagnon, Dorian, a donc immédiatement appelé les secours. Une ambulance a été envoyée pour transporter d’urgence Magali dans l’hôpital le plus proche.

« J’ai accouché toute seule, comme un chien »

Mais devant l’état de Magali, les ambulanciers ont été contraints de s’arrêter sur l’autoroute. Magali a ainsi accouché du petit Milo dans l’ambulance, au bord de l’autoroute. « J’ai accouché dans ce camion, toute seule, comme un chien, mon bébé projeté sur un brancard », raconte la maman.

L’opérateur n’a pas jugé utile d’envoyer un médecin

Malheureusement, deux jours plus tard, le bébé prématuré est décédé à l’hôpital. Aujourd’hui, les parents endeuillés dénoncent la manière dont le médecin des secours a pris en charge leur appel. En effet, il n’a pas jugé utile d’envoyer un médecin du Samu alors qu’il avait été informé que le bébé allait être un grand prématuré. Pour les parents, le petit Milo est resté trop longtemps sans assistance. Il aurait dû recevoir des soins beaucoup plus rapidement.

Selon la direction du centre hospitalier de Périgueux, une enquête interne est en cours.