Moquée à cause de ses «jambes d’éléphant» quand elle était plus jeune, Yasmina veut sensibiliser sur sa maladie

Moquée à cause de ses «jambes d’éléphant» quand elle était plus jeune, Yasmina veut sensibiliser sur sa maladie
Ph. Instagram

Yasmina Kemppainen, 36 ans, a commencé à ressentir des douleurs dans les jambes alors qu’elle n’avait que 12 ans. Peu de temps après, ses jambes ont commencé à enfler et elle a compris que quelque chose n’allait pas…

Diagnostic médical

Yasmina se souvient qu’à l’adolescence, les gens lui disaient qu’elle était « trop maigre », mais elle était incapable de regarder au-delà de ce qu’elle appelait ses « grosses jambes ». En février 2018, la Finlandaise a finalement le courage de consulter un médecin qui lui a diagnostiqué un lipœdème, une maladie qui provoque une accumulation anormale de graisse, rapporte le Mirror.

Dès l’âge de 12 ans, elle a caché ses jambes jusqu’à son diagnostic en 2018, soit 21 ans au total. Certains appelaient ses jambes des « jambes d’éléphant » ou lui disaient même de « perdre du poids » parce qu’elle était « trop grosse ». Pour ceux qui souffrent de lipœdème, ce n’est malheureusement pas aussi simple…

Opération chirurgicale

En février et avril 2019, Yasmina décide de subir une liposuccion à Berlin, en Allemagne, au cours de laquelle la graisse a été retirée. L’opération lui coûte alors 12.000 euros. Elle est également passée à un régime keto composé d’une teneur élevée en graisses et faible en glucides.

Depuis l’opération, sa confiance en elle est revenue et elle a repris le contrôle de sa vie. « Je me sens forte maintenant », a-t-elle déclaré. Yasmina a commencé à publier son histoire en ligne dans le but d’aider et d’inspirer d’autres femmes qui pourraient se trouver dans une situation similaire, relate Sudinfo.

« Je veux sensibiliser toutes les autres femmes qui souffrent de lipœdème. J’espère que mon histoire leur donne de l’espoir », témoigne-t-elle. « J’ai été entourée d’amis qui me soutiennent et de mon mari tout au long de tout cela. Mon mari me dit toujours à quel point je suis forte », poursuit-elle. « N’abandonnez pas. La vie peut vous surprendre de manière très positive. »