L’Ukraine a repris «2.000 km de territoire» alors que les Russes fuient, la reconquête d’Izioum est «en cours»

L’Ukraine a repris «2.000 km de territoire» alors que les Russes fuient, la reconquête d’Izioum est «en cours»
David Ryder/ZUMA Press Wire

« La libération de portions de territoire dans les districts de Koupiansk et Izioum dans la région de Kharkiv est en cours », a annoncé l’état-major ukrainien dimanche, au 200e jour du conflit. Kiev avait annoncé plus tôt que ses troupes étaient entrées dans Koupiansk.

Début septembre, l’armée ukrainienne a d’abord annoncé une contre-offensive dans le sud, avant de réaliser durant la semaine écoulée une percée surprise et éclair des lignes russes dans le nord-est, dans la région de Kharkiv.

La Russie regroupe ses forces à l’est

Après avoir annoncé vendredi la libération d’une trentaine de localités, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dit samedi que l’armée ukrainienne avait repris quelque « 2.000 kilomètres de territoires » en septembre. « Ces derniers jours, l’armée russe nous montre ce qu’elle a de mieux : son dos. Après tout, c’est un bon choix pour eux que de fuir », a-t-il martelé. « Il n’y pas de place en Ukraine pour les occupants, et il n’y en aura jamais », a-t-il ajouté.

Dans son point de dimanche, l’armée a précisé qu’il s’agissait de 2.000 kilomètres carrés de territoires, repris aux forces russes ces jours derniers.

La Russie a annoncé samedi avoir « retiré » ses forces présentes « dans les régions de Balakliïa et d’Izioum », afin de « renforcer » son dispositif autour de Donetsk, plus au sud, l’une des capitales des séparatistes prorusses.