L’hôpital refuse d’opérer ce bébé né avec une tache de naissance rare

L’hôpital refuse d’opérer ce bébé né avec une tache de naissance rare
Ph. GoFundMe

Vienna est née il y a un mois. Lors de sa naissance, il a été constaté que le bébé avait une tache de naissance rare sur le front appelée « naevus mélanocytaire congénital », soit une lésion dermatologique qui peut être présente chez un nouveau-né. Celle-ci apparaît sur le front de la petite, tout juste entre ses deux yeux.

Ses parents ont donc voulu lui faire subir une opération pour lui retirer ce grain de beauté, qui devrait proliférer avec le temps. L’hôpital a refusé. Selon The Yorkshire Live, la tache ne constitue pas un risque pour la santé de Vienna. Ses parents sont d’un tout autre avis.

13.000 euros pour l’opération

Céline et Daniel se sont tournés vers un hôpital privé pour que leur enfant soit soigné. La maman explique que le nourrisson devra subir une IRM car la marque pourrait pénétrer plus profondément sous la peau et donc impacter le système nerveux. Vienna devra ainsi subir trois chirurgies faciales pour un coût conséquent : près de 13.000 euros. Ses parents déplorent la situation.

« Nous ne voudrions pas la changer mais il est important de la retirer avant qu’elle ne commence l’école », déclare Céline à nos confrères britanniques.

Une collecte de fonds a été mise en place pour venir en aide au jeune couple : « Tout argent recueilli au-dessus du montant pour le traitement de Vienna sera reversé à une association caritative pour enfants. Nous serions extrêmement reconnaissants pour tous les dons qui vont changer la vie de notre fille ».