L’Espagne va instaurer trois jours de congé par mois pour les femmes souffrant de règles douloureuses

L’Espagne va instaurer trois jours de congé par mois pour les femmes souffrant de règles douloureuses
Ph. Unsplash

L’Espagne fait une avancée de taille à propos d’un sujet qui prend une place de plus en plus grande dans notre société occidentale. Elle va devenir le premier pays européen (avec l’Italie, mais avec d’autres conditions) à octroyer trois jours de congé par mois aux femmes souffrant de douleurs durant les règles. Le projet de réforme sera approuvé par le gouvernement la semaine prochaine.

Et cette avancée va être accueillie comme un immense soulagement par les femmes, quand on sait qu’un tiers d’entre elles souffrent de douleurs intenses. « Si une personne est atteinte d’une maladie présentant de tels symptômes, une invalidité temporaire lui est accordée. Il devrait en être de même pour les menstruations, ce qui permettrait à une femme ayant des règles très douloureuses de rester à la maison  », a déclaré Angela Rodriguez, secrétaire d’État à l’Égalité.

L’Espagne, manifestement plus avancée que nous à propos des droits des femmes, n’en est pas à son coup d’essai. Les écoles sont obligées de fournir des serviettes hygiéniques à leurs élèves et les protections sont gratuites pour les femmes en situation précaire ou marginale. Les produits hygiéniques sont par ailleurs exemptés de la TVA. Et le pays méditerranéen ne compte pas s’arrêter là : le gouvernement veut supprimer le besoin d’une autorisation parentale pour les jeunes à partir de 16 ans lorsqu’ils veulent avorter, pour que celui-ci soit gratuit à l’hôpital public.