Les voyages de demain se payeront en cryptomonnaies

Les voyages de demain se payeront en cryptomonnaies
Ph. Getty

Le parc d'attractions espagnol PortAventura World a annoncé il y a quelques jours l'intégration du Bitcoin comme moyen de paiement dans six de ses hôtels à compter de 2022. Les voyageurs qui ne se sont jamais intéressés aux cryptomonnaies auront sans doute le sentiment que le grand resort est complètement tombé sur la tête, en imaginant miser sur cette monnaie virtuelle tant les principes de son utilisation paraissent flous pour bon nombre d'entre eux.

Des bons plans à la clé

Et pourtant, il va falloir bien s'y mettre, surtout que ce nouveau moyen de paiement permet de profiter de bons plans et de voyager à moindre coût. Bientôt, les jetons de cryptomonnaie remplaceront les miles que les voyageurs réguliers à bord des avions cumuleront avant de les échanger contre des vols gratuits. C'est le pari de la start-up FlyCoin qui a présenté son concept à différentes compagnies aériennes. Les transporteurs Ravn Alaska et Northern Pacific Airways ont accepté de tenter l'expérience. Dans le secteur de l'aérien, Airbaltic fut la première compagnie à sentir le vent du succès Bitcoin. Cela fait six ans maintenant que le transporteur letton accepte d'être payé en cryptomonnaie.

De son côté, Booking est passé à l'action en début d'année et espère séduire de nouveaux voyageurs grâce aux monnaies virtuelles. La plateforme promet une réduction de 25% sur son portefeuille de plus de 28 millions d'hébergements aux utilisateurs de l'appli Crypto.com, sur laquelle on achète et revend de la cryptomonnaie.

Le géant de la réservation d'hébergements n'est pas le premier à s'être mis à la page. Déjà en 2014, l'agence de voyages espagnole Destinia proposait aux voyageurs de régler leur séjour en Bitcoins. L'année dernière, c'était au tour d'Expedia de passer la première en signant un partenariat avec Travala.com, une agence de voyages qui permet de régler la note en Bitcoins et dans tout un tas d'autres cryptomonnaies. En France, la plateforme Ulysse propose de réserver ses billets d'avion en Bitcoins, en Ethereum, en Litecoin ou en Bitcoin Cash.

Relancer le tourisme

Après le marasme dans lequel s'est enfoncé le tourisme international dès lors que les frontières du monde entier se sont refermées début 2020, les monnaies virtuelles apparaissent comme de formidables leviers de croissance pour les acteurs du tourisme. C'est le cas pour PortAventura world qui espère renouveler l'expérience visiteur, mais aussi de l'office de tourisme de la Thaïlande. Alors que la réouverture de Bangkok aux touristes internationaux a été reportée à la mi-octobre, le pays du sourire compte sur la cryptomonnaie pour faire repartir la machine touristique. La promesse ? Des bons d'achat qui se transforment grâce à des jetons numériques. "Nous n'accueillerons pas seulement les touristes internationaux, mais nous lancerons en même temps les campagnes de stimulation des dépenses locales", a déclaré le ministre du Tourisme et des Sports, Phiphat Ratchakitprakarn.

Certains n'ont pourtant pas attendu la crise sanitaire pour croire au potentiel de la cryptomonnaie. En 2018, l'agence de développement touristique des Caraïbes concluait un partenariat de trois ans avec une entreprise spécialisée dans le développement de solutions de paiement basées sur la Blockchain Bitcoin Cash. Début septembre, le Salvador est devenu pour sa part le premier pays à intégrer le Bitcoin comme une devise légale, à la même échelle que le dollar américain. Une destination de choix donc pour les détenteurs de cryptomonnaies qui auront fait fructifier leur portefeuille virtuel...