Les plus gros émetteurs de CO2 ne sont sans doute pas ceux que vous croyez

Les plus gros émetteurs de CO2 ne sont sans doute pas ceux que vous croyez
Ph. zhongguo / Getty Images©

Lorsqu’il s’agit de pointer du doigt des responsables du réchauffement climatique, on a vite fait d’évoquer les pays les plus peuplés du monde. Sur la base de l’année 2019, les Chinois ont rejeté 9,8 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère tandis que le compteur des Américains a affiché 4,9 milliards et celui des Indiens 2,5 milliards. Les Russes aussi ont leur part de responsabilité en rejetant 1,5 milliard de tonnes de CO2. Depuis 1850, l’humanité a ainsi émis 2.500 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, d’après les calculs de Carbon Brief, une plateforme anglaise spécialisée dans la data autour de l’environnement.

Cependant, lorsque les calculs se concentrent sur les émissions de CO2 cumulées par habitant entre 1850 et 2021 les cartes sont redistribuées. On découvre alors que les Néo-Zélandais sont responsables chacun de 5.764 tonnes de dioxyde de carbone. Le Canada arrive deuxième avec 4.772 tonnes et l’Australie est troisième avec 4.013 tonnes. À noter qu’aucun pays d’Europe n’apparaît dans les vingt premières places. Surtout, contre toute attente, ni la Chine ni l’Inde ou même la Russie ne sont responsables des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle individuelle. Ces pays ne sont tout simplement pas indiqués dans ce classement !

Néanmoins, si l’on prend en compte uniquement l’année 2021, la Russie prend la sixième place avec 1.181 tonnes de dioxyde de carbone émis. C’est un soupçon moins que Trinité-et-Tobago (1.187 tonnes), un état caribéen de 5.128 km2 contre plus de 17 millions de km2 pour l’ogre russe…