Les larmes d’une infirmière en maison de repos virée car elle refuse d’être vaccinée

Les larmes d’une infirmière en maison de repos virée car elle refuse d’être vaccinée
Ph. TikTok

C’est une décision qui a été prise par de nombreux gouvernements aux quatre coins du monde. En juillet, le Parlement britannique avait voté en faveur de la vaccination obligatoire pour le personnel soignant travaillant en maisons de repos en Angleterre. Depuis octobre, l’ensemble du personnel doit ainsi pouvoir prouver qu’il a reçu les deux injections, sauf exception médicale. Et ceux qui n’ont pas été vaccinés peuvent se voir refuser l’accès aux établissements de soins britanniques depuis novembre.

Selon les informations de Lad Bible, à l’heure actuelle, près de 90 % des personnes travaillant dans une maison de repos ont reçu les deux doses du vaccin. Cela laisse environ 40.000 personnes qui n’ont pas été vaccinées. Parmi celles-ci : Louise Akester. Cette dernière travaille dans une maison de repos de Hull et a refusé de se faire vacciner. Résultat : son contrat a pris fin après 14 ans à travailler dans le même établissement. En larmes, elle a partagé son histoire sur TikTok.

@louiseakester

#againstcovidvaccine

♬ original sound - Louise Akester

« C’est tellement injuste »

« C’est la chose la plus dure que j’ai eue à faire : dire au revoir à tout le monde, à toutes ces personnes auxquelles je tenais, avec qui je travaillais. C’est tellement injuste. Je ne peux pas croire que le gouvernement nous fasse ça. Je ne le comprends vraiment pas. J’ai le cœur brisé et les résidents pleurent aussi à chaudes larmes. C’est horrible », a-t-elle déploré.

Les maisons de repos d’Angleterre et du Pays de Galles ont été particulièrement touchées au début de la crise sanitaire. Au cours des premiers mois, près de 30.000 personnes de plus y sont en effet décédées par rapport à la même période de l’année précédente.