Les écoliers chinois seront surveillés grâce à des stylos connectés à la rentrée prochaine

Les écoliers chinois seront surveillés grâce à des stylos connectés à la rentrée prochaine
Belga image

La Chine va toujours plus loin en ce qui concerne la surveillance de sa population. À la rentrée, ce sont les élèves qui vont désormais être observés grâce à des stylos connectés. Le but : surveiller leur prise de notes ainsi que leurs devoirs. « Où qu’ils soient, dès que les élèves posent leur stylo sur une feuille de papier, le contenu est transmis par Bluetooth en temps réel à l’ordinateur de l’enseignant », explique Xiandai Kuaibao, un journal chinois.

Les professeurs pourront donc savoir le temps que leurs élèves consacrent à leur travail, pourront télécharger leurs devoirs et directement les corriger. Du côté du ministère de l’Éducation, on affirme que cette nouveauté vise à renforcer la gestion des devoirs. Mais la décision ne fait pas l’unanimité, et certains médias craignent d’ores et déjà que l’objet devienne « une paire de menottes intelligentes ».

Une surveillance toujours augmentée

Ce n’est pas la première fois que la Chine va dans le sens de la surveillance pour ses établissements scolaires. La reconnaissance faciale est par exemple présente à l’entrée de nombreuses écoles. Par ailleurs, des caméras et même parfois des casques sont utilisés pour analyser l’activité cérébrale dans certaines classes pour s’assurer du fait que les élèves sont attentifs aux propos de leur professeur.

En Chine, il existe près d’un demi-milliard de caméras de surveillance, ce qui représente la moitié du parc mondial. Depuis 2014, le pays teste par ailleurs, un système de « crédit social », visant à noter les citoyens.