Les astronomes ont enfin percé les secrets de Kleopatra, un mystérieux astéroïde en forme d’os de chien

AFP
AFP - AFP

Sa forme atypique intrigue les scientifiques depuis le XIXème siècle. Appelé « Kelopatra », cet astéroïde ressemble étrangement à un os de chien. La technologie moderne a permis de l’analyser de plus près. En effet, il faut des appareils très puissants pour l’observer : Kleopatra est situé entre Mars et Jupiter, et ne s’approche jamais à moins de 200 000 kilomètres de la terre. Il est considéré comme l’astéroïde le plus dense du système solaire, planètes comprises.

Des analyses précises

L’Observatoire européen austral a pu l’observer grâce à un télescope très puissant. Depuis 2014, des astronomes analysent l’astéroïde, doté de deux petites lunes, AlexHelios et CleoSelene. La revue spécialisée Astronomy et Astrophysics y a consacré deux articles cette semaine comprenant des images très précises de l’astéroïde.

Les scientifiques ont pu l’analyser dans tous ses angles : taille, poids, densité. Sa masse, et par conséquent sa densité, ont été revus à la baisse : 3,4 grammes par centièmes cubes. Kleopatra contiendrait moins de fer que les scientifiques ne le pensaient. Par conséquent, il est moins probable que Kleopatra soit à l’origine de cailloux ferreux tombés du ciel et retrouvés sur terre. L’analyse a aussi permis de comprendre l’origine de Klopatra. L’astéroïde se serait formé suite à la collision de corps, qui se seraient reformés sous l’influence de leur propre gravitation.