Législatives au Mexique: deux têtes découvertes dans des bureaux de vote

Législatives au Mexique: deux têtes découvertes dans des bureaux de vote
AFP / P. Pardo

Lors d’un premier incident, alors que les bureaux de vote étaient ouverts depuis un peu plus d’une heure, un homme s’est approché et a jeté une tête humaine à l’intérieur, selon un rapport du bureau du procureur de l’État de Basse-Californie.

Le vote a été momentanément perturbé et l’intervention de la police a été nécessaire pour emporter la tête.

Quelques heures plus tard, dans un bureau de vote de la même zone, un homme s’est approché et a laissé une autre tête ainsi que des restes humains démembrés dans une boîte en bois, placée juste à côté de l’urne.

À proximité d’un autre bureau de vote, des sacs contenant des restes humains ont également été découverts, selon le rapport du procureur.

De macabres découvertes

Cette suite d’incidents s’est produite dans la même circonscription électorale de Tijuana, en bordure de San Diego, en Californie.

Au cœur des violences liées à la drogue, Tijuana a déjà été le théâtre de découvertes macabres de restes humains. Il y a quelques années, un corps nu avait été retrouvé pendu à un pont, les doigts et la langue coupés, cousus ensemble et placés autour de son cou.

Un autre homme a été retrouvé pendu, nu et avec ses organes génitaux dans la bouche.

Le parti présidentiel recule

Le Mexique a organisé des élections dimanche pour renouveler les 500 sièges de la Chambre des députés et élire plus de 20.000 responsables locaux. La campagne a été marquée par des violences, avec 89 politiciens tués depuis septembre, dont 36 candidats ou pré-candidats, selon le cabinet de conseil Etellekt.

Selon une première estimation officielle, le parti au pouvoir au Mexique a perdu la majorité absolue et la majorité qualifiée avec ses alliés à la Chambre des députés lors d’élections à mi-mandat dimanche.

Selon de premiers résultats de l’Institut national électoral (INE), le parti Morena du président Andres Manuel Lopez Obrador disposera d’entre 190 et 203 des 500 sièges, perdant la majorité absolue (la moitié plus un) à lui seul et la majorité qualifiée (deux tiers) dont il jouissait avec ses 3 partis alliés.