Le Congrès américain débloque une nouvelle enveloppe faramineuse de près de 40 milliards $ pour l’Ukraine

Le Congrès américain débloque une nouvelle enveloppe faramineuse de près de 40 milliards $ pour l’Ukraine
AFP

Le Congrès américain a franchi mardi une première étape vers le déblocage d’une nouvelle enveloppe faramineuse de près de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine. Il suit Joe Biden dans son soutien indéfectible à Kiev.

« Avec ce programme d’aide, l’Amérique envoie au monde entier le signal de notre détermination inébranlable à soutenir le peuple courageux d’Ukraine jusqu’à la victoire » contre Moscou, a souligné Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, quelques heures avant que ce texte ne soit adopté par des élus des deux camps.

Ce paquet doit désormais être voté au Sénat avant d’être promulgué par Joe Biden.

6 milliards pour l’armée

Au sein de cette grande enveloppe : 6 milliards de dollars qui doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés, renforcer sa défense anti-aérienne à l’heure où les combats font toujours rage dans l’est et le sud du pays.

Près de 9 milliards de dollars sont également prévus pour assurer entre autres « la continuité des institutions démocratiques ukrainiennes », ainsi qu’un large volet humanitaire.

Un soutien des démocrates et des républicains

Le président américain réclamait depuis plusieurs semaines une énorme rallonge budgétaire de 33 milliards de dollars pour soutenir l’Ukraine contre l’invasion russe. Mais, lundi soir, chefs démocrates et républicains se sont mis d’accord pour aller encore plus loin, trouvant un compromis autour d’une enveloppe de 40 milliards de dollars, l’équivalent du PIB du Cameroun en 2020.

Fait rare dans un Congrès si habitué aux querelles politiques : ces mesures bénéficient d’un très large soutien transpartisan.

Près de 9 milliards de dollars de ces fonds doivent aussi permettre aux Américains de regarnir leurs propres stocks d’armement. Allié traditionnel des présidents américains en matière de politique étrangère, le Congrès avait déjà débloqué près de 14 milliards de dollars pour la crise ukrainienne mi-mars.