Kidnappé il y a 32 ans alors qu’il était enfant, il retrouve ses parents grâce à une carte dessinée de mémoire

Kidnappé il y a 32 ans alors qu’il était enfant, il retrouve ses parents grâce à une carte dessinée de mémoire

C’est une incroyable histoire que celle vécue par Li Jingwei, un Chinois de 37 ans. Alors qu’il n’avait que 4 ans, il a été enlevé devant chez lui et vendu à une famille habitant à plus de 1.500 kilomètres de son domicile. Ne se souvenant ni de son nom de naissance, ni du nom de ses parents, Li a retrouvé le village où vivent ses parents grâce à une carte dessinée de mémoire. Après avoir entendu l’histoire d’autres enfants enlevés alors qu’il était jeune, Li a publié son dessin sur TikTok afin de retrouver la trace de ses parents. Ce jour-là, il a appris grâce à un internaute qu’une enquête avait été ouverte depuis sa disparition.

Le 1er janvier dernier, la police a organisé une rencontre entre Li et sa famille. Sa mère, son frère, et sa sœur, étaient tous présents pour célébrer l’événement filmé par un média chinois. « Ma mère a pleuré dès que je l’ai eue au téléphone. Je l’ai tout de suite reconnue. Elle a les mêmes lèvres et dents (que moi, ndlr). Après 33 ans d’attente, d’innombrables nuits de désir, et finalement une carte dessinée à la main de mémoire, c’est une véritable libération », s’est réjoui Li. « Merci à tous ceux qui m’ont aidé à retrouver ma famille ».

Une pratique courante

Comme le rappelle le Guardian, les enlèvements d’enfants étaient courants en Chine à l’époque de la loi sur l’enfant unique car des familles préféreraient élever un enfant de sexe masculin, souvent considéré comme plus à même de maintenir la lignée familiale. Aujourd’hui encore, des dizaines de milliers d’enfants sont revendus tous les ans sur le marché noir chinois. Dans un reportage de 2018, la RTBF avançait que de 70.000 à 200.000 enfants étaient concernés par ces enlèvements annuellement.