Jusqu'à 95% des climats de surfaces océaniques pourraient disparaître d'ici 2100

Jusqu'à 95% des climats de surfaces océaniques pourraient disparaître d'ici 2100
Ph. ETX Daily Up

L'évolution des émissions de gaz à effet de serre dans la première moitié du XXIe siècle serait déterminant au futur des climats de surfaces océaniques. L'étude menée par Katie Lotterhos, professeure associée spécialiste des sciences de l'environnement, a conclu qu'entre 35,6% et 95% des climats de surfaces océaniques pourront être amenées à disparaître, selon les quantités de gaz à effet de serre rejetées.

Les conséquences pourraient être dramatiques pour l'écosystème marin. Si certaines espèces marines suivent actuellement le rythme de l'évolution des climats océaniques en se dispersant vers de nouveaux habitats, d'autres en sont tout bonnement incapables. Pour les plus résistants, la migration n'est pas possible à l'infinie selon l'étude. En effet, si certains climats océaniques étaient amenés à disparaître, l'impossibilité de certaines espèces à trouver rapidement de nouveaux climats causerait leur disparition.