Ils payent le parking mais reçoivent une amende

Ils payent le parking mais reçoivent une amende
Belga / J. Hamers

Andrew Frith et Olivia Donnelly, deux Britanniques, sont partis en randonnée à Snowdon, au Pays de Galles. Au moment de payer le parking dans lequel ils voulaient laisser leur véhicule pendant leur marche, ils se sont aperçus que le distributeur ne prenait pas les billets. N’ayant que ça comme moyen de paiement, ils ont laissé le billet de cinq livres (5,83 euros) ainsi qu’un petit mot sur leur voiture. Mais en revenant, les deux randonneurs ont eu une mauvaise surprise.

Une amende sur le pare-brise

De retour à leur véhicule, les deux sportifs ont découvert qu’ils avaient reçu une amende de 70 livres (81,67 euros). Les deux Britanniques ont trouvé le geste très mesquin, alors qu’ils pensaient que les autorités se montreraient compréhensives, puisqu’ils avaient tout fait pour être le plus honnêtes possible. Les deux randonneurs ont déploré le fait que les fonctionnaires gagnaient de l’argent sur le dos de la bonne volonté du tourisme.

Dans les colonnes du Sun, le couple raconte sa mésaventure. Le parking dans lequel Olivia et Andrew ont garé leur voiture demande deux livres (2,33 euros) par personne. Le billet de cinq livres déposé sur le capot de la voiture recouvrait donc les frais de parking. Les deux Britanniques n’ont pas eu d’autre choix que de laisser un billet et un mot, puisque la machine n’acceptait que les pièces de monnaie. « Nous n’avions pas apporté de pièces compte tenu des directives précédentes du gouvernement affirmant qu’elles pourraient encourager la propagation du coronavirus », a expliqué Andrew. N’ayant donc aucune monnaie, le couple a reçu l’aide d’un autre randonneur, qui leur a gentiment donné un billet de cinq livres, refusant qu’ils prennent son numéro de compte en retour.

Des personnes authentiques pénalisées

« Le billet a été laissé sous l’essuie-glace avec une note amicale pour le gardien du parking. Nous avons donc été très déçus de retrouver une amende en revenant. C’est triste que les personnes authentiques soient toujours pénalisées », ajoute Andrew.

Andrew explique également qu’à chaque fois qu’il part en randonnée, il paie son stationnement, même quand cela n’est pas nécessaire, car cela permet de « financer les services et installations locaux ». « Au cours des 12 derniers mois, j’ai dû payer 50 livres (58,33 euros) de plus que nécessaire pour le stationnement. Tout ce que nous demandons, c’est un peu de bon sens et de décence humaine », témoigne le randonneur avant d’ajouter : « Les cinq livres que nous avons laissés étaient plus que le coût du ticket de parking. De toute évidence, nous risquions que quelqu’un vole l’argent, mais pour nous, moralement, payer notre parking était la bonne chose à faire ».

Un « geste immoral »

Si Andrew ne pourra pas être remboursé, il trouve toujours ce geste immoral : « Je suis sûr que la personne préposée au stationnement aurait pu trouver une solution. Ajouter le billet à la petite caisse à la fin de la journée, ou même le donner à une œuvre de bienfaisance. Tout le monde a des règles, mais ce n’était pas dans leur esprit, ni moralement justifiable », conclut Andrew.