Il feint un malaise dans un avion pour faire entrer illégalement des passagers en Espagne

Il feint un malaise dans un avion pour faire entrer illégalement des passagers en Espagne
AFP / J. Reina

La police de Palma de Majorque a interpellé samedi onze personnes qui se sont enfuies d’un avion ayant atterri la veille en urgence à l’aéroport de la ville, l’un des plus fréquentés d’Espagne dans l’archipel des Baléares, ce qui a engendré de nombreuses perturbations.

Malaise supposé

L’avion, qui effectuait un vol entre le Maroc et la Turquie, a été dérouté dans la nuit de vendredi à samedi vers Palma de Majorque en raison du malaise supposé d’un passager, a indiqué la Garde civile. Pendant l’évacuation du voyageur soi-disant malade, une vingtaine de passagers ont profité de l’occasion pour s’enfuir de l’avion en courant sur le tarmac.

La police et la Garde civile ont immédiatement entamé les recherches dans l’aéroport, paralysant ses activités qui n’ont pu reprendre qu’aux alentours de minuit, après quatre heures d’interruption, selon les autorités aéroportuaires espagnoles. D’après le quotidien El Pais, les enquêteurs travaillent sur l’hypothèse d’un coup monté en vue d’entrer illégalement en Espagne. « Pour l’heure, onze personnes ont été retrouvées par la police et la Guardia Civil », a confirmé un porte-parole du gouvernement local. Au moins neuf autres personnes étaient toujours en fuite, selon les autorités.

D’importants retards

Le passager qui s’était plaint d’un malaise a été transporté à l’hôpital, où il a été déclaré en parfaite santé et arrêté par la police pour « aide à l’immigration illégale et infraction à la loi sur les étrangers », selon le journal. « Il a semblé souffrir d’un coma diabétique et a été transporté en ambulance à l’hôpital avec un compagnon », a détaillé la police dans un communiqué. La personne l’accompagnant a pris la fuite dès son arrivée à l’hôpital.

En raison de cet incident, treize avions à destination de Palma ont été déroutés vers d’autres aéroports, et seize vols au départ ont subi d’importants retards, selon les autorités aéroportuaires.