Guerre en Ukraine: l’Allemagne favorable à un embargo sur le pétrole russe

Guerre en Ukraine: l’Allemagne favorable à un embargo sur le pétrole russe
dpa

La part de pétrole russe dans la consommation allemande est passée de 35 à 12 % depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la sécurité énergétique du gouvernement fédéral allemand. Avec l’adhésion de l’Allemagne à un embargo sur le pétrole russe, la pression s’accentue sur les autres Etats membres de l’Union européenne, qui jusqu’ici freinent la discussion.

Les ministres de l’UE en charge de l’énergie doivent se réunir lundi pour discuter notamment de l’arrêt des livraisons de gaz russe à la Pologne et à la Bulgarie.