En Irlande, une entreprise s'intéresse à la reconnaissance vocale pour l'éducation des enfants

En Irlande, une entreprise s'intéresse à la reconnaissance vocale pour l'éducation des enfants
Ph. iStock

La reconnaissance vocale à de beaux jours devant elle. Les interfaces comme Alexa ou encore Cortana sont, pour certains, rentrées dans le quotidien des foyers. Soapbox Labs propose un produit différent, au lieu de s'intéresser uniquement aux adultes, l'entreprise irlandaise oriente sa reconnaissance vocale sur les enfants.

Martyn Farrow, le nouveau président de l'entreprise nous en dit plus : ''La plupart des interfaces de reconnaissances vocales sont plutôt récentes dans notre société grand public. Au cours des six ou sept dernières années, elle est devenue une technologie plus courante. Parallèlement, cette technologique n'est conçue finalement que pour des adultes. Pour nous, la reconnaissance vocale à des fonctions extrêmement intéressantes pour les enfants, en matière d'éducation et d'apprentissage par le jeu".

Des différences entre les âges

Pour pouvoir concevoir son produit destiné aux enfants, Soapbox Labs a dû réaliser sa propre base de données en étudiant le profil de milliers d'enfants. Il ne pouvait se fonder sur des adultes, car les modèles de langage des plus vieux sont extrêmement différents que celui des plus jeunes. L'articulation est différente, le vocabulaire est différent et la tournure des phrases n'est pas la même.

"Nous utilisons essentiellement la technologie de reconnaissance vocale pour déduire l'intention de ce qu'une personne peut dire afin de concevoir une réponse appropriée, explique Martyn Farrow. Pour cela on utilise l'apprentissage automatique, c'est comme une grande machine avec beaucoup de données qui fabrique des modèles pour amener une réponse à un questionnement. Pour qu'elle puisse comprendre réellement un enfant, vous n'avez d'autres choix que de renforcer votre base de données".

Protéger la sécurité des données des enfants

Selon l'entreprise, les enfants réagissent très bien et se familiarisent rapidement à cette voix qui leur parle. «C'est un peu comme une chose magique qui se produit une fois qu'ils réalisent qu'ils peuvent donner des instructions ou demander des choses en utilisant leur voix, même les enfants préalphabétisés», décrit Martyn qui a lui-même essayé sur ses enfants.

«Il s'agit d'enfants qui ne savent pas encore lire, ils peuvent utiliser leur voix pour demander des choses, n'importe quel parent vous le dira, ils sont assez bons pour utiliser leur voix avant d'apprendre à lire. Donc c'est une sorte de monde magique qui s'ouvre devant eux». En bref, la technologie de reconnaissance vocale est un formidable outil pour permettre à un enfant d'apprendre à lire, à faire des mathématiques ou encore pour écouter des histoires. L'avantage est qu'il peut aussi poser n'importe quelle question à tout moment et ainsi obtenir une réponse appropriée.

L'un des défis du développement de cette technologie, en particulier chez les enfants, reste la protection de la vie privée des utilisateurs. SoapBox affirme qu'il n'identifie pas les utilisateurs au sein de son système et que ses données vocales ne sont jamais partagées ou vendues à des tiers, ni utilisées pour soutenir des activités de marketing et de publicité. L'entreprise s'efforce aussi de pouvoir proposer son outil à intégrer dans différentes applications.