Du sable du Sahara recouvre une partie de l’Europe d’un manteau orange et touchera bientôt la Belgique

Du sable du Sahara recouvre une partie de l’Europe d’un manteau orange et touchera bientôt la Belgique
Ph. Twitter

Vous avez peut-être vu passer certaines vidéos sur les réseaux sociaux. En Espagne, des particules de sable du Sahara ont donné au ciel une couleur orangeâtre dans plusieurs villes du pays. Pareil en Suisse et en Autriche où du sable a même recouvert les pistes de ski, donnant des images à peine croyables. Et la trajectoire de ces particules venues du Sahara ne devrait pas s’arrêter là. Elles remontent actuellement en France et devraient finir par toucher la Belgique.

Ce phénomène météorologique a un nom et s’appelle « calima » Comme l’expliquent nos confrères de RTL, il est assez fréquent en Espagne, notamment dans l’archipel des Canaries située à l’ouest de l’Afrique. Il est causé par des tempêtes dans le désert qui lèvent les particules de sable et de poussière. Ces particules restent alors dans l’air en faveur de la différence de température entre l’air chaud en hauteur et le plus frais au niveau du sol avant d’être emportées par les vents.

La Belgique aussi touchée

Toujours selon les informations de RTL, ce sable du Sahara devrait toucher la Belgique ce mercredi. Pas de panique cependant, le phénomène est totalement inoffensif. « Il peut y avoir des effets sur l’énergie solaire ou des conséquences pour l’activité aéronautique par exemple. Pour le reste, ça donne des ciels magnifiques à observer et à prendre en photo », indique à la presse française Gaëlle Collin, ingénieur météorologue à Météo France.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce phénomène n’est pas rare. Il avait d’ailleurs déjà été observé l’année dernière dans certains pays européens. « En revanche, c’est assez remarquable d’avoir un épisode aussi long. Là, il devrait traverser la France de mardi à vendredi. On est loin des situations dynamiques habituelles où le nuage passe assez vite », explique, de son côté, Étienne Blot, ingénieur météorologue à Météo France.

Lire aussi NoValueFoundForName