Deux touristes attaquées par un requin en Egypte: «Les sauveteurs ont dit qu’il n’y avait pas de requin» (vidéo)

Deux touristes attaquées par un requin en Egypte: «Les sauveteurs ont dit qu’il n’y avait pas de requin» (vidéo)
Captures d’écran vidéo Twitter

«Deux femmes ont été attaquées par un requin alors qu’elles nageaient dans la région du Sahel Hachich, dans le sud d’Hurghada», a indiqué le ministère égyptien de l’Environnement sur sa page Facebook, affirmant qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet incident.

« Toute activité est défendue durant trois jours » sur les plages dans le sud d’Hurghada, dans le sud-est de l’Égypte, indiquait vendredi un arrêté du gouverneur de cette région de la mer Rouge, Amr Hanafi.

Le ministère autrichien des Affaires étrangères a de son côté confirmé à l’AFP « la mort d’une ressortissante autrichienne en Égypte », sans donner plus de détail.

Attention, les images peuvent heurter la sensibilité des personnes non averties.

L’arrêté du gouverneur fait état d’« une touriste autrichienne ayant eu le bras gauche arraché » par un requin, racontent nos confrères de Sudinfo.

Selon l’agence de presse autrichienne APA, Élisabeth, la victime originaire de la région occidentale du Tyrol, avait 68 ans et était en vacances en Égypte depuis début juin avec son compagnon égyptien.

The DailyMail rapporte que la sexagénaire s’apprêtait à rentrer chez elle avant l’attaque survenue près de la station balnéaire d’Hurghada. Ces derniers mots auraient été « je vais un peu dans l’eau ». L’enquête est toujours en cours.

Les sauveteurs se sont moqués des touristes

The Mirror rapporte aujourd’hui que le drame aurait pu être évité si les sauveteurs avaient écouté les alertes des touristes présents sur les lieux. Ces derniers n’ont malheureusement pas eu la réaction escomptée…

Sur un site de chat en ligne pour touristes russes, on peut lire : « Des Anglophones ont vu un requin 15 minutes avant l’attaque et ont averti les sauveteurs. Mais ils se sont moqués d’eux, disant qu’il n’y a pas de requins à Sahl Hasheesh et qu’il n’y en a jamais eu ».

La personne ajoute que « deux autres touristes qui ont échappé à un requin ont demandé de l’aide. Mais les sauveteurs ont crié de nager seuls de l’endroit à l’escalier du ponton ». Il conclut : « Pour le dire franchement, tout était à l’égyptienne ».