Deux navires de guerre russes repérés à 50 km de la Côte belge

Deux navires de guerre russes repérés à 50 km de la Côte belge
TASS

La Marine belge a assuré la surveillance de deux navires de guerre russes qui ont transité mercredi en mer du Nord en direction du sud, tout comme la Royal Navy britannique, a-t-on appris jeudi de source militaire.

L’Amiral Gorshkov, un navire équipé de missiles hypersoniques

La frégate russe Amiral Gorshkov, un bâtiment moderne équipé de missiles hypersoniques, a terminé son passage par la Manche pour « continuer à accomplir les missions qui lui ont été assignées dans l’océan Atlantique », a indiqué le service de presse de la flotte du Nord, cité jeudi par l’agence étatique russe Tass.

La frégate, accompagnée par le pétrolier Kama, avait quitté le 4 janvier Severomorsk, la principale base de la flotte russe du Nord, située près de Mourmansk, dans la mer de Barents,

Les deux navires, qui avaient déjà parcouru jeudi plus de 2.000 milles nautiques, ont été suivis par plusieurs marines, dont les garde-côtes norvégiens avec le bâtiment Bergen et la Royal Navy, avec sa frégate de type 23 HMS Portland. Ils sont passés mercredi au large des côtes belges et françaises, dans les eaux internationales.

Ils étaient à « 50-60 km de la Côte »

« Nous les avons effectivement suivis », a indiqué jeudi une source militaire à l’agence Belga ; précisant que les bâtiments russes étaient passés à « 50-60 km de la Côte », c’est-à-dire en dehors des eaux territoriales, mais dans la Zone économique exclusive (ZEE) belge qui s’étend au large de la Côte

Les militaires qualifient ce genre de mission de routine de « shadowing ». La Marine maintient un navire en alerte 24 heures sur 24 pour assurer ces missions de sécurité côtière.

« Démontrer la puissance navale de la Russie »

Fin décembre, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé devant un parterre de hauts gradés que la frégate Amiral Gorchkov, entrée en service en 2018, serait dotée de nouveaux missiles hypersoniques de croisière Zircon, une arme qui appartient à la nouvelle famille d’armements développés ces dernières années par Moscou et qui « n’ont pas d’équivalent dans le monde », selon le chef du Kremlin. Cette frégate est également équipée des missiles « Kalibr » utilisés en Ukraine.

Selon le ministère russe de la Défense, l’Amiral Gorchkov doit également se rendre en Méditerranée et dans l’océan Indien « pour démontrer la puissance navale de la Russie ».

Retrouvez toute l’actualité sur Metrotime.be