Des soldats russes ont hésité à tuer leur général qui souhaitait les envoyer au front: «Vas-y, tire-moi dessus»

Des soldats russes ont hésité à tuer leur général qui souhaitait les envoyer au front: «Vas-y, tire-moi dessus»
Sopa / A. Chan Tsz Yuk - Photo d’illustration

La conversation a été captée par les forces ukrainiennes dans la région de Donetsk il y a quelques jours. Dans cette dernière, on peut entendre un soldat expliquer à sa femme comment son bataillon a refusé de suivre les ordres de son supérieur, le général Valeriy Solodchuk, après que près de deux tiers des forces qui composaient ledit bataillon ont perdu la vie. Le général Valeriy Solodchuk souhaitait notamment que ses soldats se rendent au front, ce qu’ils ont visiblement refusé. « Presque tout notre bataillon a refusé », explique le soldat lors d’un appel téléphonique. De quoi rendre le général furieux, au point qu’il aurait sorti son arme pour menacer le soldat qui s’exprimait pour ses camarades. « Je vais te tuer si tu n’y vas pas », aurait-il affirmé.

La menace n’a visiblement pas eu d’effet sur les membres du bataillon vu qu’un autre soldat aurait sorti une grenade pour menacer le général. « Vas-y, tire-moi dessus. Comme ça nous mourrons ensemble », lui a lancé le soldat. « Ensuite les forces spéciales ont également pointé leurs armes sur nous. Puis nous avons pointé nos armes sur eux. En gros, nous avons failli nous tirer dessus », poursuit le premier soldat, qui indique par la suite que le général et ses forces spéciales ont fini par quitter les lieux.

Le soldat conclut son appel en expliquant qu’il pense sérieusement à rentrer chez lui. « Après ce qu’il a dit, je ne veux pas rester ici. Notre brigade ne peut rien capturer car il n’y a plus rien. Tout a été détruit ».