Des PFAS retrouvés dans des vêtements pour enfants

Des PFAS retrouvés dans des vêtements pour enfants
Ph. Unsplash

Les chercheurs du Silent Spring Institute du Massachusetts ont trouvé des concentrations mesurables de PFAS dans dix-huit produits destinés aux enfants – dont la majorité a été produite en Chine –, pourtant vendus avec l’affirmation qu’ils sont « verts » ou « non toxiques ». Ce n’est toutefois « pas tout à fait surprenant », selon les scientifiques, car les organismes de certification ne présentent souvent aucun critère pour ces substances.

Sur 93 produits analysés au total, 54 contiennent du fluor, ce qui peut être un indicateur de la présence de PFAS.

Des risques pour la santé

Les PFAS constituent un large éventail de produits chimiques persistants qui sont notamment associés à des risques plus élevés de cancer et de problèmes du système immunitaire, entre autres. Ces substances sont fabriquées par l’homme et n’existent pas dans la nature. Elles ont, entre autres, la propriété utile d’être hydrofuges.

En Belgique, elles ont ponctué l’actualité après la découverte, en 2021, d’une grave pollution des sols autour de l’usine 3M entre Zwijndrecht et Beveren (province d’Anvers).

En raison des risques sanitaires, les auteurs de l’étude ne recommandent pas leur utilisation dans les produits pour enfants, arguant que la santé de ces derniers (plus sensible à l’exposition aux produits chimiques) est plus importante que l’utilisation « non essentielle » de PFAS dans ces applications. « Il est plus sage que les parents évitent les produits contenant des ingrédients qui pourraient nuire à la santé de leurs enfants, maintenant et à l’avenir. »