Des milliers de vêtements H&M détruits à cause… d'une faute d'orthographe

Des milliers de vêtements H&M détruits à cause… d'une faute d'orthographe
Belga / S. Gremmelprez

Nouveau scandale en vue pour le géant du textile H&M ? Dans une publication Facebook, Mr Mondialisation relaye le témoignage d’une employée de H&M, dénonçant les pratiques de la chaîne. « Cette semaine, on a reçu ce produit en grande quantité. Avec une faute d’orthographe », raconte-t-elle, photo à l’appui.

« Bien évidemment, nous devons les renvoyer pour qu’ils soient détruits. Sous le statut ‘to destroy’. Je ne sais pas comment ce genre d’erreur peut encore arriver », poursuit-elle. « La quantité de ces pulls que nous avons reçus, fois le nombre de magasins en France, Belgique et Luxembourg, égal le nombre de produits qui seront détruits parce qu'ils ont fait une faute d’orthographe », déplore l’employée.

Championne de la fast-fashion, l’enseigne est accusée de brûler des centaines de milliers de vêtements invendus. Selon une enquête danoise, H&M détruirait chaque année au moins 12 tonnes de textiles.

Pour redorer son image, la marque propose à ses clients de rapporter leurs vieilles pièces afin de les recycler (quand c’est possible). En 2019, elle a collecté 29.000 tonnes de vieux textiles. H&M s’est par ailleurs engagé à n'utiliser que des matières issues de sources durables d'ici 2030.