Des experts mettent en garde contre un nouveau variant: «Nous n’en avons pas fini avec le coronavirus»

Des experts mettent en garde contre un nouveau variant: «Nous n’en avons pas fini avec le coronavirus»
AFP / J. Thys

Moins de 3.000 nouvelles contaminations et dix décès par jour. Des hospitalisations qui diminuent. Un taux de reproduction de 0,86. Tous les indicateurs continuent leur baisse en Belgique alors que le variant BA.5 représente 80 % des nouvelles contaminations dans notre pays. Une tendance constatée dans plusieurs régions du monde sauf au Japon qui détecte en moyenne 200.000 cas quotidiennement ces derniers jours, un record pour ce pays relativement épargné par la Covid-19 avant 2022.

L’émergence rapide de variants

De quoi inquiéter les experts qui ont décidé de tirer la sonnette d’alarme. « Nous n’en avons pas fini avec le coronavirus. De nouvelles versions du virus s’accélèrent et nous n’en avons pas encore fini, loin de là. C’est franchement écœurant de voir ce virus continuer à nous dépasser », indique sur son blog Eric Topol, un chercheur américain. Un avis partagé par son collègue Irwin Redlener pour le Daily Beast. « Il n’y a pas de bonne approche, mais chasser les variants est une approche erronée. Au moment où un rappel de vaccin BA.5 sera potentiellement disponible, qui sait quelle sera la souche prédominante ? », se demande-t-il.

La fin de la pandémie n’est pas pour demain

Selon ces experts, deux futurs nous attendent. Ou le prochain variant dominant sera de la famille d’Omicron et sera reconnu par notre système immunitaire. Ou il s’agira d’un variant totalement inconnu qui pourrait être plus dangereux. Une chose est sûre : nous n’en avons pas fini avec le coronavirus. « Le virus trouve toujours un moyen de survivre et je ne vois rien qui suggère qu’il va arrêter de faire cela », conclut John Swartzberg, professeur à l’Université de Californie.