Des antivax écossais organisent un camp d’entraînement pour s’opposer frontalement à la vaccination «forcée» des enfants

Des antivax écossais organisent un camp d’entraînement pour s’opposer frontalement à la vaccination «forcée» des enfants

Le groupe « Alpha Men », qui rassemble près de 400 membres, a récemment organisé un camp d’entraînement, afin de se préparer à la lutte contre les forces de l’ordre écossaises. Ceux-ci sont farouchement opposés au vaccin contre la Covid-19, et comptent entreprendre une « action directe » pour faire valoir leur point de vue. C’est la vaccination des enfants (qui n’est pas obligatoire au Royaume-Uni) en particulier qui a motivé ces antivax extrêmes à passer à l’acte, eux qui affirment «partir en guerre contre les gouvernements et contre le vaccin», émettant l’idée qu’ils pourraient s’en prendre à des centres de vaccination, à des écoles, à des établissements de santé publique, etc.

« Nous sommes chacun d’entre vous »

« Nous sommes des caissiers. Nous sommes des magasiniers. Nous sommes des constructeurs, nous sommes des boxeurs, nous sommes des combattants MMA, nous sommes des agriculteurs. Nous sommes chacun d’entre vous. Toute personne ayant encore un tout petit peu d’humanité comprend la violence qui sera infligée à nos enfants si nous permettons à un gouvernement de prendre le pouvoir sur nos corps », détaille un certain Matthew, leader du groupuscule qui communique via Telegram.

Lors d’une session, sur une plage du West Sussex le 28 décembre, une centaine de militants ont pris part à des exercices de boxe et autres exercices de style militaire. En plus de cette rencontre, un événement similaire doit avoir lieu dans le Staffordshire plus tard ce mois-ci. Une déclaration sur le site d’Alpha Men Assemble donne des informations qui semblent contradictoires sur l’usage de la violence : « Des exercices d’apprentissage de l’autodéfense et de renforcement de l’esprit d’équipe sont réalisés lors de nos meet-ups. Nous ne tolérons pas la violence envers les enfants ou les femmes. Nous sommes légaux et pacifiques mais nous défendrons nos familles et nos enfants si nécessaire. Ne nous mettez pas à l’épreuve. »

Le gouvernement réagit

Du côté du gouvernement écossais, on déplore une telle virulence à l’encontre du vaccin : « La campagne de vaccination se fait sur base volontaire en Écosse, et il en sera de même en ce qui concerne les enfants. Se faire vacciner sauve des vies et contribue à protéger le personnel soignant en réduisant la probabilité que les gens aient besoin d’une hospitalisation s’ils contractent la maladie. »

Le porte-parole des conservateurs écossais a ajouté : « On ne sait pas exactement à quoi ses personnes ont l’intention de s’en prendre, mais il s’agit de faits téméraires et irresponsables. Même si leurs propos sont incohérents, ils agissent d’une matière intimidante pour les Écossais qui comprennent et respectent la loi ainsi que l’utilité du vaccin. Je ne doute pas que la police saura maîtriser tout groupe de personnes cherchant à mettre en danger la sécurité publique. »