Depuis l’espace, Jeff Bezos «abasourdi» par «la beauté et la fragilité» de la Terre

Depuis l’espace, Jeff Bezos «abasourdi» par «la beauté et la fragilité» de la Terre
AFP / Blue Origin

« Tous ceux qui ont été dans l’espace ont dit que ça les avait changés et qu’ils étaient stupéfaits, abasourdis, par la Terre et sa beauté, mais aussi sa fragilité, et je suis entièrement d’accord », a dit le fondateur d’Amazon lors d’une conférence de presse après son vol à plus de 100 km d’altitude.

La Terre « est une petite chose fragile et quand nous évoluons sur cette planète, nous faisons des dégâts », a affirmé Jeff Bezos. « C’est une chose de le reconnaître mais c’est autre chose que de voir de vos propres yeux à quel point elle est vraiment fragile. »

Les débuts du tourisme spatial

Ce premier vol habité de Blue Origin a aussi été le premier transportant un passager payant, une nouvelle étape pour l’industrie du tourisme spatial.

Le propulseur New Shepard, au sommet duquel se trouvait la capsule transportant Jeff Bezos et trois passagers, s’est envolé mardi matin depuis le désert du Texas.

La capsule s’est ensuite séparée de son propulseur et les néo-astronautes ont passé quelques minutes à 107 km d’altitude, au-delà de la limite internationalement reconnue entre l’atmosphère terrestre et l’espace.