Déçue de l’accord de la COP26, Greta Thunberg juge que la conférence n’est que du «bla-bla-bla»

Déçue de l’accord de la COP26, Greta Thunberg juge que la conférence n’est que du «bla-bla-bla»
Ph. AFP

« Le vrai travail continue en dehors de ces salles. Et nous n’abandonnerons jamais, jamais », a déclaré sur Twitter la figure emblématique du mouvement Fridays for Future, à l’issue de la conférence mondiale sur le climat.

Quelques jours auparavant, la militante avait prévenu qu’un accord qualifié « de +petits pas dans la bonne direction+, +faire quelques progrès+ ou +gagner progressivement+ équivaut à perdre ».

Pas étonnée

Interrogée par l’AFP mi-octobre, Mme Thunberg craignait déjà que, malgré son caractère « crucial » pour l’avenir de la planète, la COP26 n’apporte « pas de grands changements ».

Adopté à l’issue de deux semaines de négociations laborieuses par les 200 pays de la COP26, le « Pacte de Glasgow pour le climat » vise à accélérer la lutte contre le réchauffement de la planète, sans assurer de le contenir à 1,5ºC ni répondre aux demandes d’aide des pays pauvres.