Comment la Russie transforme ses prisonniers en soldats: «Celui qui déserte prend une balle» (vidéo)

Comment la Russie transforme ses prisonniers en soldats: «Celui qui déserte prend une balle» (vidéo)
Ph. Twitter

Sur une vidéo postée sur Telegram et géolocalisée dans un centre pénitentiaire de la république des Maris, une république autonome russe, on peut voir comment les forces de l’ordre russes recrutent des prisonniers pour qu’ils se battent en Ukraine. Sur les images, on voit donc un homme, qui pourrait être Yevgeny Prigozhin, un homme d’affaires très proche de Vladimir Poutine, proposer aux prisonniers d’être graciés de leurs crimes en échange de six mois de combat sur le front ukrainien. Yevgeny Prigozhin est également soupçonné de financer le groupe de mercenaires Wagner, une milice privée soutenue par la Russie et active dans de nombreux conflits mondiaux.

La liberté ou la mort

Les prisonniers avaient cinq minutes pour répondre à cette proposition. « Personne ne retourne en prison. Celui qui va au front et qui, le premier jour, dit que ce n’est pas un endroit pour lui, est considéré comme un déserteur et prend une balle », a mis en garde Yevgeny Prigozhin, avant de citer les trois règles à respecter une fois dans la milice : pas de désertion, pas de drogue ou d’alcool, et pas de pillage, en ce compris tout contact sexuel.

Une technique de recrutement efficace

À l’heure actuelle, l’auteur de cette vidéo reste inconnu. Il s’agirait d’un détenu qui est arrivé à faire parvenir les images à des proches d’Alexei Navalny, le principal leader d’opposition russe. D’après le Washington Post, entre 7.000 et 10.000 soldats russes auraient déjà accepté de venir gonfler les forces de l’armée russe en échange de la liberté.