Comment cet animal disparu depuis 1936 pourrait bientôt ressusciter?

Comment cet animal disparu depuis 1936 pourrait bientôt ressusciter?

Connaissez le tigre de Tasmanie ? Le dernier spécimen de cet animal a disparu de la surface de la terre en 1936. Mais la science pourrait lui redonner vie.

Le tigre de Tasmanie, une espèce disparue depuis 1936

Au printemps dernier, l’Université de Melbourne en Australie a annoncé avoir reçu un don de près de 5 millions d’euros pour créer un nouveau laboratoire. Son objectif ? Tenter de ressusciter des mammifères endémiques à l’Australie et qui ont disparu au cours de ces deux derniers siècles.

Au moins 39 espèces se sont éteintes depuis 200 ans et les scientifiques australiens ont décidé de s’attarder sur le tigre de Tasmanie (Thylacinus cynocephalus). Au début des années 1800, 5.000 spécimens vivaient en Tasmanie. Mais les éleveurs européens arrivés en Australie ont rapidement considéré ce petit marsupial tigré comme une espèce indésirable? Le dernier tigre de Tasmanie a été capturé en 1933 et envoyé dans un zoo où il est mort trois ans plus tard.

Une réintroduction d’ici 10 ans ?

Aujourd’hui, les scientifiques sont de plus en plus confiants de redonner un jour vie à cet animal disparu. En 2017, le génome de l’espèce a pu être séquencé à partir d’un spécimen conservé dans un musée. Aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Melbourne ont émis leur souhait de s’associer avec une société de biotechnologie américaine pour restaurer le génome de l’animal. L’opération devrait coûter quelques millions de dollars mais l’important don reçu en début d’année pourrait y contribuer.

Prochaine étape ? Récréer l’animal et le réintroduire dans son habitat naturel. Un projet fou, digne de la science-fiction, mais qui chaque année semble devenir un peu plus probable et réalisable. Les scientifiques australiens envisagent une réintroduction du tigre de Tasmanie d’ici 10 ans.

L’idée ne plaît pas à tout le monde

L’idée est néanmoins loin de faire l’unanimité. Certains experts regrettent le fait de dépenser des dizaines de millions de dollars pour tenter de ressusciter des espèces disparues alors que tant d’animaux vivants sont sur le point de disparaître.