Ce scientifique plaide pour un changement mondial de la stratégie de vaccination

Ce scientifique plaide pour un changement mondial de la stratégie de vaccination
AFP / S. Parsons

« Nous ne pouvons pas vacciner la planète tous les six mois ». Partant de ce constat, Andrew Pollard, directeur de l’Oxford Vaccine Group et ayant travaillé sur le vaccin AstraZeneca, a plaidé pour que les gouvernements de la planète changent leur stratégie de vaccination étant donné que le vaccin n’est efficace que pendant quelques mois et que certains pays, comme Israël, ont déjà commencé à inoculer une quatrième dose. « Ce n’est ni abordable, ni durable », a-t-il expliqué à la BBC.

« Nous n’avons même pas réussi à vacciner tout le monde en Afrique avec une seule dose, donc arriver à un point où tout le monde a reçu sa quatrième dose est ingérable », a poursuivi M. Pollard, qui rappelle que seulement 10 % des habitants de pays à faibles revenus sont vaccinés contre le coronavirus.

Il appelle donc, pour les prochaines doses de rappel, à seulement vacciner les personnes à risque et non l’ensemble de la population. Surtout si les prochains variants se montrent moins virulents que les précédents.