Ce père belge avait tué ses deux jeunes enfants lors d’un rituel mystique

Ce père belge avait tué ses deux jeunes enfants lors d’un rituel mystique
Ph. Pexels

Un Belge et sa compagne espagnole ont été reconnus coupables jeudi de l’assassinat de deux enfants près de Valence. Dans la nuit du 13 au 14 mars 2019, Amiel et Ixchel, âgés de trois ans et demi et six mois, étaient décédés lors d’un rituel effectué par leurs parents, poussés par leurs croyances mystiques. Ils avaient reçu une multitude de coups et été enterrés dans le jardin du chalet que la famille occupait illégalement.

Un double infanticide horrible

Les neuf membres ont considéré, à l’unanimité, que Maria G. avait causé la mort « sans possibilité de défense » des enfants et, à la majorité de huit contre un, que Gabriel C., un Belge, avait agi de la même manière dans le double infanticide.

Le jury a toutefois estimé que la mère n’était pas consciente de ce qu’elle faisait en raison de la poussée aiguë de schizophrénie paranoïde dont elle souffrait et qui n’a été diagnostiquée qu’à son entrée en prison.

50 ans de prison

Tout au long du procès, les accusés s’étaient mutuellement incriminés et leurs défenses respectives avaient demandé l’acquittement des deux, rapporte ABC.

Le ministère public avait requis 25 ans de prison pour chaque assassinat contre le père, soit un total de 50 ans. Ce mercredi, il a effectivement été condamné à 50 ans de prison. La mère a quant à elle été admise dans un centre psychiatrique.