Biden promet de «pourchasser» les auteurs de l’attentat de Kaboul dont le bilan s’élève à au moins 85 morts

Biden promet de «pourchasser» les auteurs de l’attentat de Kaboul dont le bilan s’élève à au moins 85 morts
AFP / J. Watson

Ces soldats «étaient des héros qui étaient engagés dans une mission dangereuse et altruiste pour sauver d’autres vies», a-t-il souligné.

Joe Biden a par ailleurs de nouveau confirmé qu’il respecterait la date butoir du 31 août pour le retrait des troupes américaines d’Afghanistan, malgré les critiques qui l’appellent, y compris au sein de son parti, à rester plus longtemps si nécessaire pour achever l’évacuation. Il est encore possible d’évacuer les Américains et les Afghans qui sont éligibles «ces prochains jours, entre aujourd’hui et le 31» août, a affirmé le président américain. «Sachant qu’il pourrait très bien y avoir une nouvelle attaque, l’armée a conclu que c’est ce que nous devrions faire. Je pense qu’ils ont raison», a-t-il poursuivi.

Le bilan revu à la hausse

Au moins 85 personnes ont été tuées et plus de 160 blessées dans cet attentat, selon un nouveau bilan fourni vendredi à l’AFP par deux responsables de l’ancien gouvernement renversé à la mi-août par les talibans. L’attaque a également tué 13 soldats américains, selon Washington.

L’EI revendique l’attaque

Le groupe Etat islamique a revendiqué hier l’attaque meurtrière perpétrée près de l’aéroport, a rapporté le site spécialisé Site Intelligence. Dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l’EI affirme qu’un de ses combattants a franchi «toutes les fortifications de sécurité» et s’est approché à moins de «5 mètres de militaires américains» avant de déclencher sa ceinture explosive.