Au Cambodge, un rat détecteur de mines prend une retraite bien méritée

Au Cambodge, un rat détecteur de mines prend une retraite bien méritée
Ph. AFP

« Il commence à être un peu fatigué », a expliqué à l’AFP Michael Heiman, responsable du programme de déminage au Cambodge de l’organisation. « Le mieux, c’est de le mettre à la retraite ». Magawa pourra ainsi savourer à sa guise ses mets de prédilection, des bananes et des cacahuètes.

Pendant ses cinq ans de carrière, Magawa a aidé au nettoyage de quelque 225.000 m2 de terres, l’équivalent de 42 terrains de football, selon Apopo. Au total, le gros rongeur a détecté 71 mines et 38 munitions non explosées.

Une médaille d’or

En septembre dernier, Magawa a été le premier rat à recevoir une médaille d’or par l’association britannique de protection des animaux PDSA (People’s Dispensary for Sick Animals), qui est considérée comme l’équivalent pour les animaux de la Croix de Georges (George Cross), plus grand honneur décerné à des civils.

Les rats permettent de travailler bien plus vite qu’avec un détecteur de métaux. Magawa peut ainsi passer au peigne fin l’équivalent d’un terrain de tennis en 30 minutes, tâche qui prendrait jusqu’à quatre jours à un humain équipé d’un détecteur de métaux.