Affaire Maddie McCann: aucune fibre découverte dans le camping car de Christian B., le suspect principal

Affaire Maddie McCann: aucune fibre découverte dans le camping car de Christian B., le suspect principal
Ph. AFP

Le 22 avril dernier, le ministère public portugais avait annoncé la mise en examen de Christian B., Allemand de 45 ans et pédophile multirécidiviste identifié par les enquêteurs allemands en 2020 comme principal suspect du meurtre de la fillette britannique.

A l’époque de la disparition de la jeune Britannique Maddie McCann, l’homme vivait dans un camping-car blanc et jaune, selon le Mirror. À l’intérieur un objet appartenant à Maddie aurait été retrouvé, d’après une source policière portugaise. Mais l’ADN de la petite n’aurait en revanche pas été identifié.

De nouveaux éléments découverts

Le porte-parole du parquet de Brunswick, Hans Christian Wolters, n’a pas voulu confirmer ni infirmer cette information. Il a néanmoins déclaré mardi soir à la télévision portugaise que «de nouveaux éléments avaient été découverts, de nouvelles preuves. Pas des preuves médico-légales, mais des preuves», selon le Daily Mail. Le magistrat a également ajouté qu’il est convaincu que la petite fille a été assassinée et que le suspect allemand est le coupable.

Jeudi, il a toutefois qualifié d’«absurde» l’information selon laquelle des fibres du pyjama de l’enfant auraient été trouvées dans le camping-car du suspect. Le magistrat a ajouté que rien, à ce jour, ne permet de penser que Brückner n’est pas responsable et que l’enquête ne suit pas une «voie sans issue». Toujours selon le procureur, le suspect n’a pas d’alibi. L’avocat de l’Allemand a également confirmé qu’aucune fibre n’avait été retrouvée.

Madeleine McCann, aussitôt désignée par la presse britannique sous le surnom de «Maddie», avait disparu le 3 mai 2007, peu avant son quatrième anniversaire, à Praia da Luz, une station balnéaire portugaise où elle se trouvait en vacances avec sa famille.