21 personnes perdent la vie lors d’un ultra-trail à cause de conditions météorologiques extrêmes

21 personnes perdent la vie lors d’un ultra-trail à cause de conditions météorologiques extrêmes
Ph. AFP

Tous les autres concurrents sont sains et sauf, puisqu’« à 3h du matin dimanche, 151 participants (étaient) en sécurité », selon l’agence officielle Chine nouvelle, qui a précisé que 172 personnes au total avaient pris part à la course se déroulant dans la Forêt de pierre du Fleuve jaune, près de la ville de Baiyin, dans la province de Gansu.

Un coureur qui était porté disparu a été retrouvé à 09h30 locales, mais « avait déjà perdu la vie », a relevé la chaîne de télévision CCTV, en citant le centre local de secourisme. « Cela implique que cet incident a fait 21 morts au total », a ajouté CCTV. Des responsables municipaux avaient auparavant fait état de 20 morts et une personne disparue.

Huit participants étaient en outre soignés à l’hôpital pour des blessures légères, a précisé de son côté le maire de Baiyin, Zhang Xuchen. Chine nouvelle avait auparavant indiqué que certains concurrents souffraient d’hypothermie.

Un brusque changement météo

« Vers midi, le tronçon à haute altitude de la course entre 20 et 31 kilomètres a été soudainement affecté par des conditions météorologiques désastreuses. En peu de temps, des grêlons et une pluie glaciale sont tombés soudainement dans cette zone, et il y avait des vents violents. La température a fortement chuté », a raconté Zhang Xuchen.

Vers 14h00, les conditions climatiques ont empiré et la course a été annulée, tandis que les autorités locales envoyaient davantage de secours sur place, a-t-il poursuivi. Au total, plus de 700 sauveteurs ont été mobilisés pour rechercher les disparus. Des images des médias locaux montraient des secouristes en treillis munis de lampes frontales en train d’escalader le terrain rocheux la nuit. Des coureurs de l’ultrafond étaient filmés enveloppés de couverture de secours. Les températures ont encore chuté dans le courant de la nuit, rendant plus difficiles encore secours et recherches, selon Chine nouvelle.

Le Gansu, l’une des régions les plus pauvres de Chine, longe la Mongolie au nord et le Xinjiang à l’ouest. Des inondations et des glissements de terrain meurtriers ont frappé la province par le passé, avec des glissements de terrain qui auraient tué plus de 1.000 personnes dans une ville en 2010. Elle est également sujette aux séismes.