À 16 ans, le médecin lui dit qu’elle mange trop de sucreries: Lyra souffrait en réalité d’un terrible cancer

À 16 ans, le médecin lui dit qu’elle mange trop de sucreries: Lyra souffrait en réalité d’un terrible cancer
Ph. GoFundMe

Lyra Cassell, 16 ans, habite à Liverpool, en Angleterre. L’adolescente a trouvé une bosse dans son aine à la fin du mois d’août et elle a demandé à voir un médecin. On leur a alors dit que la grosseur était une hernie et mais ils n’ont pas pu obtenir de rendez-vous à l’hôpital pendant des mois à cause de la pandémie.

« Elle a eu une hernie quand elle était bébé, alors nous avons pensé qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter », explique-t-elle au Liverpool Echo. « Puis nous sommes allés nous promener dans Garston Park et elle a dit : ’J’ai une bosse dans le cou’. C’était sur le côté de son cou et c’était assez gros. J’ai téléphoné de nouveau aux médecins. »

Son médecin généraliste lui a fait une prise de sang et il lui dit qu’elle était anémiée et qu’il fallait arrêter de lui donner des bonbons et des boissons gazeuses. « Ils ont dit qu’elle n’était pas diabétique mais que son taux de sucre dans le sang était légèrement élevé. »

Un terrible diagnostic

Mais deux semaines plus tard, Lyra s’est rendue à un rendez-vous pour une batterie de tests. On lui a alors annoncé qu’elle était atteinte d’une leucémie lymphoblastique aiguë. Elle a commencé la chimiothérapie dès le lendemain. « Elle disait qu’elle était fatiguée, mais nous avons mis cela sur le compte du travail et des sorties avec ses amis. » Ce type de cancer affecte les globules blancs. Elle progresse rapidement et de manière agressive et nécessite un traitement immédiat.

« Il y a deux semaines, j’avais une adolescente normale, et nous pensions qu’elle était en bonne santé, prête à réussir ses examens, à sortir en boîte et à faire toutes les choses que nous faisions quand nous avions 16 ou 17 ans, et maintenant tout a basculé. » Lyra a maintenant entamé une période de guérison qui pourrait s’étaler sur deux ans.