150 avions de guerre chinois s’approchent de Taïwan qui dénonce la situation «la plus sombre» depuis 40 ans

150 avions de guerre chinois s’approchent de Taïwan qui dénonce la situation «la plus sombre» depuis 40 ans
AFP

Le ministre taïwanais de la Défense a estimé mercredi que les relations militaires avec Pékin étaient au plus bas depuis quatre décennies après une série d’incursions d’avions chinois dans la zone de défense aérienne de Taipei.

« La situation actuelle est la plus sombre depuis plus de 40 ans »

« Pour l’armée, la situation actuelle est la plus sombre depuis plus de 40 ans (.) », a déclaré Chiu Kuo-cheng au Parlement, alors que quelque 150 avions de guerre chinois ont pénétré dans la zone de défense aérienne de Taïwan depuis que Pékin a célébré sa fête nationale vendredi.

M. Chiu a prévenu que même une « légère imprudence » ou une « erreur de calcul » pourrait déclencher « une crise » dans le détroit de Taïwan, ajoutant que Pékin serait en mesure de lancer une attaque de grande envergure en 2025.

La Chine « en est capable maintenant, mais elle doit calculer le coût qu’elle devra payer et le type de résultat qu’elle souhaite obtenir. Après 2025, le coût et les pertes seront réduits au minimum », a déclaré M. Chiu, sans donner plus de détails.

La prise de contrôle de Taïwan « inévitable »

Le président Xi Jinping, qui a qualifié la prise de contrôle de Taïwan d’« inévitable », a également jugé « sombres » les relations entre la Chine et Taïwan dans une lettre adressée au principal chef de l’opposition nouvellement élu à Taïwan la semaine dernière.

Pékin a accentué la pression sur Taïwan depuis l’élection en 2016 de la présidente Tsai Ing-wen, qui rejette le « principe d’une seule Chine ».

Tsai Ing-wen a mis en garde mardi dans une tribune contre des « conséquences catastrophiques » si l’île tombait aux mains de la Chine.

L’île souhaite une coexistence pacifique avec la Chine, a-t-elle souligné, mais « si sa démocratie et son mode de vie sont menacés, Taïwan fera tout ce qu’il faut pour se défendre ».

Des actions chinoises « provocatrices, non-pacifiques et irresponsables »

Son gouvernement a exhorté Pékin à cesser « immédiatement (ses) actions provocatrices non-pacifiques et irresponsables », après l’incursion record lundi de 56 avions de l’armée chinoise dans la zone d’identification de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan.

Une zone d’identification de défense aérienne est un espace aérien dans lequel un Etat souhaite identifier et localiser les aéronefs pour des raisons de sécurité nationale.

L’ADIZ de Taïwan ne correspond pas à son espace aérien territorial, mais englobe une zone beaucoup plus vaste qui recoupe une partie de la zone d’identification de la défense aérienne de la Chine et inclut même une partie du continent.

En 2020, 380 avions des forces aériennes chinoises ont été détectés dans la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan et, depuis le début de cette année, ils sont passés à plus de 600.